Coaching, boxe et énergie

Quand une activité requinque au lieu de pomper de l’énergie.

Il arrive que l’on sorte vidé(e), rincé(e), sur les rotules, d’un cours de sport. C’est une vision de l’effort, jumelée sans doute à cette association d’idées : « la vie, c’est dur ».

Et puis il y a une autre voie, celle de l’effort-plaisir où l’on travaille tout autant sur le plan cardiovasculaire, musculaire mais sans aller jusqu’à l’épuisement, jusqu’à la douleur.

Une autre association d’idées se met en place : « réussir, en douceur ».

L’énergie comme carburant vital

Dans le sport, trois substances bio-chimiques sont mobilisées : les endorphines, dites hormones du plaisir et de l’euphorie, la sérotonine, dite hormone du bien-être et l’adrénaline, dite hormone du stress qui permet au corps de riposter aux agressions. Il s’agit en l’occurrence du bon stress celui qui augmente notre réactivité, par opposition au mauvais stress celui qui nous détruit (stress qui mène au burn out). Un sport pratiqué avec joie et de manière régulière a, entre autres vertus, la capacité d’augmenter la production d’endorphines, de sérotonine et d’adrénaline.

Plus on fait du sport et plus on aime en faire et meilleure est notre santé sur le plan physique et mental.

L’énergie et l’épigénétique

Nous héritons d’une psycho-généalogie mais aussi d’un patrimoine génétique. Dans nos sociétés cartésiennes, nous pensons qu’il n’est pas possible d’échapper à ce double leg or, les travaux de Jacques Monod et de François Jabob (années 60) ont démontré que l’on peut, en modifiant notre système de pensée, modifier notre matériel génétique codé dans l’ADN, chromosomes, gènes. Ce que l’on appelle « l’épigénétique ». Nous sommes ce que nous voulons être, si l’on s’en donne la possibilité.

L’énergie et la pédagogie positive

Lorsque l’on se rend dans une salle de sport et que le cours ne correspond pas à nos attentes du moment, ou que l’on sent de l’électricité dans l’air, on en sort insatisfait(e) et fatigué(e). A l’Atelier Côté Ring, nous avons conscience de l’importance de chacun(e), de son humeur, de sa forme, nous nous adressons donc à chaque personne et non pas au groupe quand bien même il s’agit d’un cours collectif. La personnalisation du coaching permet au ou à la coaché(e) de trouver sa place dans le cours, de se sentir vraiment bien et de lâcher prise. Et ainsi, d’évacuer le stress de la journée ou de la veille et de profiter à fond des bienfaits de l’exercice physique.

 A la clé un regain d’énergie qui fait dire après le cours « je me suis bien entraîné(e) mais je ne suis pas fatigué(e) ».

Rdv à mon cabinet de coaching et prepa-mentale au Faubourg Saint Honoré Paris 8eme pour en parler.

Laisser un commentaire

*

Coordonnées

Cabinet Sparing & Partenaire
72 Rue du Faubourg Saint Honoré
Paris, 75008, France