Le coaching, pour évoluer sereinement

La préparation mentale pour le golf.

Etant aujourd’hui Coach et spécialiste de la préparation mentale, j’étais il y a 10 ans encore un athlète reconnu dans le monde des arts martiaux .

Comment améliorer le mental d’un golfeur ?

Depuis le début de ma profession de coach en 2004, j’ai accompagné des golfeurs pas forcement de haut niveau mais des personnes avec des handicapes à un chiffre en leur apportant les clés psychologiques du mental de champion.
Riche de cette expérience, je peux partager l’univers psychique et physique des golfeurs, étant moi même un joueur et soumettre ainsi de précieux outils et clé pour les joueurs amateurs et professionnel.

Quelles sont les défis que rencontrent tous les golfeurs ?

Comme tous les sports, c’est principalement mental, et à la différence de sport d’opposition comme le tennis et la boxe, où les joueurs sont continuellement en mouvement imposant automatiquement à se concentrer sur l’adversaire. Alors que le golf est un jeu statique et demande d’entrainer sa concentration sur une balle qui est immobile. Un autre aspect à prendre en compte est la durée du temps que l’on mobilise dans une partie, qui est un minimum de 4 à 5 h alors que le temps réel en action est de quelques minutes toutes coupes compilées. Cela laisse beaucoup de temps au joueur de se laisser distraire par des pensées parasites, dialogues internes identitaires négatifs et autres sabotages psychiques.

Qu’est qu’il est efficace de faire durant ces temps passifs de jeu ?

Chacun a sa propre façon de fonctionner cognitivement ou sensitivement. Il est de mon expertise de les révéler si le joueur ne les connait pas, ou de les renforcer s’il en a conscience. C’est mon travail de chercher avec lui ses préférences, et pour ma part de focaliser sur leurs points forts.

Comment le golf peut permettre d’évoluer dans sa carrière ainsi que dans sa vie personnelle ?

Je dirai par mon expérience, que c’est comme la boxe. Le golf fait partie comme de nombreux autres sports à mieux se connaitre et permet une meilleure maîtrise de ses émotions et de son esprit. L’acceptation d’un coup ou d’un trou raté n’est pas si facile pour le golfeur amateur, cela me fait penser à la défaite du boxeur.
Trop de golfeur et même des boxeurs s’acharnent à travailler la méthode technique ou le style d’une école ou d’un champion, et par la suite envisager le travail mental. Ex “quand j’aurai à ce niveau je travaillerai mon mental » En fait, c’est une erreur, c’est quand tu sais penser, quand tu sais utiliser ton esprit en ayant accès à la joie, à la gratitude, à des succès passés, qu’il est possible d’exploiter même avec peu de technique disponible, de nouvelles performances.

Quelles sont les propositions que vous pouvez faire pour qu’un amateur évolue?

La première chose est de prendre conscience de sa méthode d’entrainement, si le joueur passe son temps à essayer de parfaire ses coups. Je lui suggèrerai plutôt de trouver un modèle d’apprentissage qui renforce son estime qui le conduit à automatiser une attitude psy-corporelle optimiste.

Mais pourtant la technique est précisément à apprendre ?

Peut-être mais pas complètement, il existe deux types de sport, les sports d’habileté morphocinétique et d’habileté topocinétique.
Morphocinétique : Le but de la pratique des sports Morphocinétiques viennent de la forme et seul l’esthétique du mouvement valide l’activité.
Topocinétique : La pratique sportive qui se déroule dans un univers souvent instable, non prévisible; le joueur a des décisions à prendre, ainsi que des gestes variés avec de l’incertitude. Il peut y avoir un partenaire, complexifiant le niveau d’incertitude (temporelle, spatiale et événementielle). Dans une même pratique il peut y avoir des habiletés stratégiques et techniques.

L’évaluation ne se fait pas sur la forme du geste mais sur son efficacité, il est souvent imposé une pratique aux techniques fermées en fonction des préférences du coach. Plus on laisse la préférence au pratiquant plus le chemin développe une meilleure compréhension du soi et une meilleure autonomie.

Il est préférable d’adapter son swing à son corps et pas l’inverse …

Jean Georges CHARROIN

Est-il possible que tout le monde puisse jouer naturellement au golf ?

Oui ! Si les personnes entrainent un minimum leur esprit pour favoriser une meilleure concentration. Les pensées vont et viennent, le futur, le passé, le regard de l’autre etc… si vous apprenez à être relâché, de ne pas vous juger et ni ne vous comparer, vis à vis des autres.

Qu’est-ce que vous pouvez apporter au joueur qui score à l’aller et qui dégringole au retour ?

Ce sport est jeu intuitif et technique, si le joueur après un mauvais trou essaye d’analyser le mouvement technique et ne l’accepte pas, il va se désaxer et perdre son but. L’équilibre s’effectue entre la partie émotionnelle et bien-sûr sur la technique qui permet de choisir quel fer jouer selon la distance, mais le mouvement est lui effectué par l’émotionnel.

J’aime ce sport parce que le conscient et l’inconscient sont en dualité constante et si on apprend à maitriser la petite voix (l’ego) qui désire exister uniquement par rapport aux autres, et bien, le jeu se passe dans la joie. Moins on répond à l’illusion de perdre ou de gagner et plus on est au centre.

« Une pensée juste entraine un dialogue juste et donne des actions justes. »

Cette loi universelle et valable pour tous les sports.

 

"Ce n’est pas quand tu scores que tu es joyeux, c’est quand tu es joyeux que tu scores"